RDC: voici pourquoi la proposition de loi sur la Congolité de Tshiani ne passera pas


Par Agape Ntona

La proposition de loi sur la “Congolité”, initiée par Noël Tshiani, est soutenue par un bon nombre de congolais, mais aussi elle est boycottée d’autre part par plusieurs acteurs politiques et sociaux tant nationaux qu’internationaux . Cette loi n’en finit pas d’agiter. Des menaces de mort sont dénoncées; des arrestations sont aussi déjà enregistrées.

Que pourra départager ce débat ? c’est la bible de la Nation (Constitution). À elle de trancher.

En effet, aucun article de cette Constitution ne prévoit le verrouillage de l’accès aux institutions de souveraineté aux congolais de 50%.

D’après des sources, à la demande de l’Assemblée nationale, dirigée par Mboso Nkodia, une rencontre entre Noël Tshiani et des juristes de cette institution a eu lieu en mi-mai dernier. Ces deniers lui ont dit que “s’il veut atteindre son objectif”, Tshiani devra se plier “à la procédure de révision de la Constitution”.

Portée par le député Nsingi Pululu, la loi sur la “Congolité” a été déposée le 8 juillet dernier à l’Assemblée nationale, mais suscite depuis une importante levée de boucliers au sein de la classe politique congolaise. Le camp de Moïse Katumbi, qui y est particulièrement hostile, dénonce une manœuvre du pouvoir pour écarter leur candidat, ce que l’entourage présidentielle regrette.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *